"Les POM Bio : 15 petits objets multimédia à croquer"

15 résultat(s) en 8 ms

  • POM Bio à croquer - Affect et Cerveau  
    POM Bio à croquer - Affect et Cerveau
    56449
    Près de 15% de la population admet rencontrer des difficultés à verbaliser et comprendre ses émotions. Les technologies d'imageries permettent aujourd'hui d'observer comment notre cerveau s'active pour ressentir. L'affectif découle d'un dialogue entre les parties profondes et corticales. Or chez les enfants, la partie corticale associée à la raison et la prise de recul n'est pas encore mature. Ils n'ont donc pas atteint leur maturité émotionnelle. Ce qui explique entre autre leur comportement très émotif mais aussi la fragilité des adolescents face aux drogues. Entretien avec Sylvie Berthoz, neuroscientifique au laboratoire U669 "Trouble du comportement alimentaire de l'adolescent", Paris. Durée : 4 min 32 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    13/11/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Santé et Electronique  
    POM Bio à croquer - Santé et Electronique
    56788
    Médecine connectée. Un médecin qui suit et soigne ses patients à distance, en quelques clics ; ce pourrait être possible grâces aux progrès de l'e-santé. Les nouvelles technologies peuvent nous suivre et rien n'échappe à leurs capteurs : activité physique, rythme cardiaque, glycémie… Bientôt, les maisons intelligentes ou même des robots assureront une présence permanente auprès du patient. Mais qui paiera ses investissements ? Et nos données personnelles seront elles suffisamment sécurisées ? Entretien avec Marie Chan, domoticienne au "Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes (LAAS)", Toulouse. Durée : 3 min 54 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    02/01/2014
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Plaisir et Addiction  
    POM Bio à croquer - Plaisir et Addiction
    56712
    La sensation de plaisir, qu’elle provienne d’un carré de chocolat, d’une séance de sport ou d’une herbe choisie est le résultat d’interactions chimiques. Le circuit cérébral de la récompense s'active et libère de la dopamine. Alors, la sensation de plaisir en découle. Il est logique de chercher à retrouver ce circuit du plaisir mais la frontière entre bien-être et dépendance est vite franchie. A long terme, les drogues dérèglent certaines parties du cerveau liées aux émotions et à la mémoire. Plus sensibles, les neurones des adolescents peuvent être durement touchés par la toxicité de certaines substances. Entretien avec Michaël Naassila, professeur de physiologie et directeur de l’équipe Inserm ERI 24 " Groupe de Recherche sur l'Alcool & les Pharmacodépendances (GRAP)", Amiens. Durée : 4 min 04 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions, avec le soutien de la Mildt et le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    12/12/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Obésité et Complications  
    POM Bio à croquer - Obésité et Complications
    56787
    Des sucres, du gras, une couche de sucre, l’obésité est devenue un problème de santé publique. Ces 15 dernières années, le nombre de jeunes obèses a grimpé en flèche, dans les pays riches comme dans ceux en voie de développement. Qu'elle soit due à des prédispositions génétiques ou à des facteurs environnementaux comme la pollution, lorsque l’obésité s’installe, le corps doit faire face aux conséquences du surpoids. Il se met à dysfonctionner et les conséquences peuvent être dramatiques : diabète, cancer mais aussi dépression. Les chercheurs pensent qu'agir sur la flore intestinale des patients permettraient de prendre en charge l'obésité et ses complications. Entretien avec Karine Clément, nutritionniste à l'Hôtel Dieu, et au laboratoire U872 "Centre de Recherche des Cordeliers (CRC)", Paris. Durée : 4 min 09 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    02/01/2014
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Lumière et Rythmes  
    POM Bio à croquer - Lumière et Rythmes
    56709
    Les chercheurs commencent à découvrir l’impact sur notre santé de la lumière bleue des led, écrans d’ordinateur, téléphones portables. La lumière ne joue pas que sur nos fonctions visuelles. Elle peut modifier nos performances cognitives, notre sommeil, humeur mais aussi notre mémoire ! Une mauvaise hygiène lumineuse perturbe notre horloge intérieure, le noyau suprachiasmatique, chargée de réguler nos rythmes biologiques. Entretien avec Claude Gronfier, chronobiologiste au laboratoire U846 "Institut cellule souche et cerveau (SBRI)", Université Claude Bernard, Lyon 1. Durée : 3 min 51 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    12/12/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • Asthme et pollution  
    Asthme et pollution
    56710
    Il tue près de 1500 personnes par an. Son nom est l'asthme. Cette maladie se caractérise par une contraction des bronches, entrainant de graves difficultés respiratoires. Majoritairement d'origine allergique, nous commençons à découvrir l’impact de l’environnement sur le développement de l'asthme : pollution de l’air mais aussi certains produits courants tels que les plastiques utilisés en revêtement sur le mobilier. Face à ces multiples agressions, les chercheurs de l'Inserm étudient diverses stratégies pour soigner les asthmatiques. Entretien avec Anne Tsicopoulos, pneumo-allergologue au laboratoire U1019 "Centre d'infection et immunité de Lille (CIL)". POM Bio à croquer - Durée : 5 min 19 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    12/12/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Bactéries et Infections  
    POM Bio à croquer - Bactéries et Infections
    56448
    Notre peau et notre tube digestif sont des barrières biologiques tapissées de bactéries : la flore normale de l'organisme. Elles aident à empêcher que s'installent des bactéries dites pathogènes, responsables des infections. Et l'une de nos seules armes contre ces microbes sera bientôt obsolète ! L'utilisation massive d'antibiotiques ces dernières années a sélectionné les bactéries, en ne laissant en vie que celles insensibles aux traitements. Or, sans antibiothérapie, les infections deviennent inévitables et à terme les opérations médicales lourdes ne pourraient plus être réalisées en toute sécurité. La création de nouveaux antibiotiques est longue et incertaine. Actuellement, la meilleure stratégie reste d'avoir une bonne hygiène et surtout de raisonner les traitements antibiotiques. Entretien avec Patrice Nordmann, microbiologiste au laboratoire U914 "Résistances émergentes aux antibiotiques", Paris. Durée : 5 min 07 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    13/11/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Squelette et Mouvement  
    POM Bio à croquer - Squelette et Mouvement
    56442
    Nos articulations ne sont pas éternelles. A force de contraintes, elles s'érodent et avec l'âge les cellules qui composent ces tissus meurent mais ne sont pas renouvelées. Les disques intervertébrales et cartilages sont en première ligne de cette dégénérescence de nos articulations. Plus encore, il n'est pas rare que les sportifs souffrent d'arthrose dès leurs jeunes années. La science n'est pas en mesure de créer des biomatériaux reproduisant exactement les propriétés physiques remarquables de nos articulations. La solution envisagée par les chercheurs repose donc sur les cellules souches. Implantées et contenues au site de lésion, elles peuvent se différencier et régénérer le tissu. Entretien avec Jérôme Guicheux, biologiste cellulaire à l'U791 "Laboratoire d'ingénierie ostéo-articulaire et dentaire (LIOAD)", Nantes. Durée : 4 min 04 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    13/11/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Alimentation et Déréglements  
    POM Bio à croquer - Alimentation et Déréglements
    56786
    Toujours plus mince, plus maigre, l’anorexie, stade ultime des troubles alimentaires, est une véritable maladie. A l’opposé la boulimie plus discrète est tout aussi dangereuse. Ces maladies nous parlent d’un mal être profond qui perturbe la perception de son corps comme l'explique Nathalie Godard, pédopsychiatre à l'Institut Montsouris. Durée : 3 min 49 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    02/01/2014
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Contraception et spermatozoïdes  
    POM Bio à croquer - Contraception et spermatozoïdes
    56711
    Une publication récente ouvre de nouvelles perspectives dans l’élaboration d’une contraception masculine efficace. La molécule appelée JQ1 pourrait être capable de stopper la production de spermatozoïdes, sans diminuer la synthèse de testostérone. Et ce de façon réversible, à la manière des pilules féminines. Les hommes sont-ils prêts à prendre en charge cette question ? Les barrières ne sont pas que physiologiques. Entretien avec Jacques Young, professeur à l'Université Paris-11, praticien AP-HP, Inserm U 693" Récepteurs stéroïdiens : physiopathologie endocrinienne et métabolique", Paris. Durée : 4 min 07 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    12/12/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Cellules et Réparations  
    POM Bio à croquer - Cellules et Réparations
    56447
    Dans certains tissus adultes, se cachent des cellules souches. Elles servent à réparer un organe suite à des lésions, mais tous n'en possèdent pas. Cependant, en guidant leur différenciation en laboratoire, les chercheurs espèrent pouvoir régénérer n'importe quel tissu. Alors que le débat sur l'utilisation des cellules souches embryonnaires fait rage, les perspectives apportées par les cellules iPS laissent entrevoir de futurs traitements personnalisés. Entretien avec Cécile Martinat, biologiste au laboratoire U861 "Institut des cellules souches pour le traitement et l'étude des maladies monogéniques (IStem)", Evry. Depuis la réalisation de ce film (2013), la loi bioéthique a changé, permettant la recherche sur les cellules souches embryonnaires, en France. Durée : 2 min 53 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    13/11/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Règles et Douleurs  
    POM Bio à croquer - Règles et Douleurs
    56445
    Les douleurs des règles, vécues comme une fatalité, sont parfois le symptôme d’une endométriose qui, non diagnostiquée, peut avoir de graves conséquences, entre autres sur la fertilité. Pour une raison inconnue, certaines cellules de l'endomètre quittent l'utérus et se déposent sur d'autres organes. Mais elles sont encore soumises au cycle menstruel et créent lésions, douleurs et inflammation chaque mois. Les femmes atteintes sont jeunes et souffrent parfois de douleurs pelviennes chroniques. Des perturbateurs endocriniens comme le bisphénol-a semblent augmenter la fréquence de l'endométriose. Entretien avec Marina Kvaskoff, épidémiologiste doctorante au laboratoire U1018 "Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations", Villejuif. Durée : 4 min 38 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    13/11/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Coeur et énergie  
    POM Bio à croquer - Coeur et énergie
    56446
    Sans cœur pas de vie. Sans énergie pas de cœur. L’énergie indispensable provient des mitochondries. Connaître leur fonctionnement permettrait de soigner les pathologies cardiaques comme l'explique Frédéric Joubert, biologiste au laboratoire U769 "Signalisation et physiopathologie cardiaque". Durée : 3 min 48 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions. Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    13/11/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Os et Croissance  
    POM Bio à croquer - Os et Croissance
    56444
    Dans l'imaginaire collectif, la grande taille est associée au prestige, à la réussite, d’où l’importance accordée à sa taille. Pourtant des études que la qualité de vie ne dépend pas de la taille des personnes Mais comment grandit-on ? Nous connaissons quatre phases de croissances au cours de notre vie, depuis l'utérus jusqu'à la puberté. Le cartilage de conjugaison, à l'extrémité des os, se développe sous l'effet d'hormones de croissance comme l'oestradiol et du calcium s'y dépose pour le solidifier. Lorsque la calcification l'emporte sur la prolifération des cellules osseuses, la croissance est stoppée. En l'absence de cet arrêt de croissance, certains souffrent d'acromégalogigantisme : ils grandissent jusqu'à être "géants". Entretien avec Jean-Claude Carel, pédiatre endocrinologue à l'hôpital universitaire Robert-Debré, Inserm CIE 5, Paris. Durée : 4 min 23 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions.Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    13/11/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

  • POM Bio à croquer - Sommeil et Métabolisme  
    POM Bio à croquer - Sommeil et Métabolisme
    56443
    Le sommeil ne sert pas qu'à se reposer. La "dette de sommeil" a bien des effets négatifs sur notre capacité d'analyse et de mémorisation mais ce n'est pas tout. Le manque de repos joue aussi sur des fonctions extracérébrales : régulation du métabolisme et du système immunitaire. Fatigués, nous tombons plus souvent malades. Cela peut devenir problématique pour certains, comme les adolescents, qui sont en dette chronique de sommeil. De plus, la restriction de sommeil perturbe la synthèse d'hormones telles que la ghréline et la mélatonine. Et chez l'animal, perturber la synthèse de mélatonine peut provoquer l'apparition de cancers ! Entretien avec Claude Gronfier, chronobiologiste au laboratoire U846 "Institut cellule souche et cerveau (SBRI)", Université Claude Bernard, Lyon 1. Durée : 3 min 59 sec. Production : Inserm/Universcience/CNDP/Picta Productions.Avec le soutien de l'investissement d'avenir (Estim).
    13/11/2013
    Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions

      Inserm/Universcience/CNDP/Picta productions