Institut des Neurosciences de Montpellier

3 résultat(s) en 4 ms

  • Cellule ciliée interne de cochlée de rat
    Cellule ciliée interne de cochlée de rat
    60469
    L'immunoréactivité à la protéine Rab3 (en vert) est colocalisée avec l'immunoréactivité à la parvalbumine dans la cellule (en bleu) et avec l'immunoréactivité à la synaptophysine dans les terminaisons de l'innervation olivocochléaire latérale (en rouge). Image réalisée à l'Institut des Neurosciences de Montpellier.
    25/09/2015
    Inserm/Eybalin, Michel

    Inserm/Eybalin, Michel

  • Coupe au travers du ganglion spiral d'une cochlée de souris
    Coupe au travers du ganglion spiral d'une cochlée de souris
    60470
    Le récepteur PAC1R (en rouge) est exprimée dans les cellules gliales satellites du ganglion, identifiables par leur immunoréactivité à la glutamine synthétase. Les neurones auditifs primaires sont, eux, identifiés par leur immunoréactivité à la parvalbumine (en bleu). Image réalisée à l'Institut des Neurosciences de Montpellier.
    25/09/2015
    Inserm/Eybalin, Michel

    Inserm/Eybalin, Michel

  • Cellules ciliées internes de cochlée de souris
    Cellules ciliées internes de cochlée de souris
    60471
    Les points immunoréactifs à la base des cellules correspondent aux chevauchements partiels des immunoréactivités de RIBEYE, une protéine des bâtonnets présynaptiques (en vert), et de la sous-unité GluR2 des récepteurs AMPA (en rouge). Les cellules ciliées internes sont identifiées par leur immunoréactivité à la parvalbumine (en bleu). L'immunoréactivité des noyaux (en vert) correspond à une réaction croisé de l'anticorps utilisé pour localiser RIBEYE avec le facteur de transcription CtBP2. Image réalisée à l'Institut des Neurosciences de Montpellier.
    25/09/2015
    Inserm/Eybalin, Michel

    Inserm/Eybalin, Michel